EN CE 08 MARS, LA LUTTE DES FEMMES DANS LE CINÉMA CONTINUE : NE LES OUBLIONS PAS !

Le résumé de la place qu’occupe la Femme dans le cinéma

EN CE 08 MARS, LA LUTTE DES FEMMES DANS LE CINÉMA CONTINUE : NE LES OUBLIONS PAS !

Adoptée en 1945 comme le premier instrument international à affirmer le principe de l'égalité entre les femmes et les hommes, la Journée internationale des femmes a pris une nouvelle dimension mondiale dans les pays développés et presque dans tous les domaines tels que le cinéma.

Le cinéma naît et se développe au cours du XXe siècle, dans ce qu’Edgar Morin définit comme une « seconde industrialisation : celle qui s’attaque aux images et aux rêves ». Images et rêves, ou comment impacter la vie des Occidentaux par l’invention de la photographie et du cinéma. Images et rêves, ou comment séduire à travers l’image, manipuler, envoûter et fasciner ? Dès les années 1950, le cinéma a tendance à présenter une vision erronée de la femme, soutenu par la publicité et les magazines qui s’appuient sur les mêmes modèles. Ces archétypes de femmes parfaites nous font fantasmer et produisent chez nous de l’admiration.

En France, seulement 20 % des réalisateurs sont des réalisatrices. À Hollywood, elles ne représentent que 7 % des réalisateurs, 10 % des scénaristes et 21 % des producteurs. Autrement dit, dans le meilleur des cas, les femmes représentent moins d’un quart des professionnels du cinéma ! Ces chiffres consternants ont été très largement évoqués ces derniers temps, tout particulièrement lors du festival de Cannes en mai dernier, au cours duquel des voix se sont élevées pour s’indigner contre cet état de fait. En effet, le 12 mai 2018, 82 femmes ont franchi le tapis rouge afin de protester contre le manque de films réalisés par des femmes à l’affiche du festival depuis ses débuts, et in fine, contre le manque de place laissée aux femmes dans la réalisation cinématographique. 82, symbole du nombre de réalisatrices en compétition depuis la première édition, en 1946 contre 688 hommes. La présidente du jury 2018, Cate Blanchett elle-même, se fait le porte-voix de cet appel, en concluant la montée des marches de ces 82 femmes par ces mots : « il est temps que toutes les marches de notre industrie nous soient accessibles »

L’image de la femme dans la société actuelle a gardé les codes instaurés par le system des débuts du cinéma. La femme qui séduit, qui fait rêver, qui fascine, qui attire, qui éblouit, qui se déploie dans les photos, à travers la publicité, à la télévision, dans les magazines, etc. Les images sont-elles le reflet de ce que sont les femmes ? les images sont-elles le reflet de la véritable place de la femme en société ? Probablement pas. C’est un modèle que la société prend pour exemple et qu’elle impose à toutes les femmes, que ce soit d’un point de vue physique ou de l’attitude transmise. La femme dans les images est un simple moyen de vendre, et de faire vendre, par la séduction. On cherche à donner envie au spectateur, à lui montrer que la perfection existe et qu’elle peut être atteinte. Mais le véritable reflet de la femme en société, c’est d’avoir la même change, le même privilège, le même niveau de considération que les hommes. C’est en cela que LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME a vu le jour.